Les humains sont féroces avec des humains, aussi

Publié le par Aïda

Cliquez ici pour lire et voir

 

 

La Costa del Sol, dans le sud de l'Espagne, était une région très pauvre.  Puis, les agriculteurs ont commencé à cultiver des tomates, des concombres, des courgettes sous des baches en plastique, qui rendait possible des récoltes toute l'année.  Maintenant vous pouvez acheter des tomates etcetera en hiver à un prix bas.  Pour faire cela, les Espagnols avaient besoin d'une main d'oeuvre bon marché.  C'était des Africains, des Maroccains, des Europeans de l'est.  Les ouvriers étaient payés la moitié du salaire légal, mais ils ne pouvaient pas se plaindre car ils n'avaient pas de papiers.  Puis, avec la crise économique, il y a moins de travail, mais toujours autant d'étrangers.  Ils vivent dans des conditions très mauvaises, commes des non humains.  Ils sont nourris par des religieuses et parfois par la Croix Rouge.  Ils meurent faute de soins médicaux.  Ils ne peuvent pas rentrer chez eux faute de papiers et d'assez d'argent pour acheter un billet d'avion. 

 

J'en ai marre des humains.

 

 

Aïda de la Rue

qui remercie le dieu des animaux de m'avoir donné quatre pattes au lieu de deux

Publié dans actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article